jadhere.jpgjedonne.jpg

ACTUALITES
Association APAISER
Syringomyélie & Chiari
 ↑  
Bibliothèque

Séjour à Roscoff

Un goéland sur le bord de ma fenêtre

ROSCOFF

Afin de vous faire connaître la Clinique Ker-Lena où j'ai séjourné trois semaines, je tiens à vous raconter mon expérience de malade de syringomyélie. Je suis allée dans le but de soulager mes douleurs. A vous de juger. Voilà à présent mon carnet de bord de mon passage à Roscoff.

Lundi 29 Novembre 1999
Je suis arrivée à Roscoff vers 12 h 30. Premières impressions de Roscoff assez positives. Magnifique ville touristique portuaire située près de Brest. Après une balade dans cette cité de corsaires, je regagne la Clinique. La clinique est située sur la côte. J'ai malheureusement une chambre côté rue. Je suis présentée au Médecin qui me suivra pendant mon séjour. Je ne commencerais les soins que demain.
La nuit est tombée depuis plusieurs heures. De la fenêtre de ma chambre du 3ème, j'aperçois au loin, une lumière plus intense que les autres… Elle tournoie. C'est le phare de Roscoff.

Mardi 30 Novembre 1999
Réveil assez tôt… sympas les mouettes…
Je ne commencerais les soins que vers 13 h 30.
Je suis dans le service de rééducation fonctionnelle et de kinébalnéothérapie marine. La clinique possède 7 baignoires, 4 piscines d'eau de mer chauffée permettant tous les exercices de rééducation, une rivière d'eau chaude et froide, des box de massage, d'électrothérapie, de pressothérapie, de boues marines sur les mains, des salles de kinésithérapie, de mécanothérapie, d'ergothérapie, un atelier de confection d'orthèse, une école du dos avec relaxation musicothérapie en piscine…
Première séance de kiné. Puis piscine d'eau de mer. Premières petites sensations de bien-être.
Mon programme des jours qui suivront sera : kiné - Ergothérapie - Piscine.

Mercredi 01 Décembre 1999
Première vraie journée.
Kiné : Équilibre, massage
Ergo : Questionnaire sur ma façon de vivre mon handicap avant de commencer une thérapie.
Piscine : Mouvements divers dans l'eau.
Après la fin des soins, nous avons la possibilité de nous occuper et surtout de nous rencontrer entre malade au cours des activités manuelles. L'animatrice est sympathique. Le local se trouve au dernier étage sur une terrasse. La vue y est magnifique. Nous sommes entourés de goélands argentés qui viennent réclamer quelques friandises.

Jeudi 2 Décembre 1999
Christine, kiné, m'a été attribuée. Elle exerce depuis plus de 6 ans ; Elle ne connaissait pas la syringo. Elle a du replonger dans ses anciens cours pour potasser. Et là rien. Elle ne l'avait jamais vu en cours… Elle a finalement trouvé un manuel qui enfin traitait un peu de cette maladie méconnue. Elle a donc passé ses soirées précédentes à étudier le sujet.
Ici tout est fait pour rendre notre vie quotidienne plus facile. On me propose une canne ergonomique pour remplacer la mienne, un long chausse-pied, une pince. Je vais essayer.
Le médecin passe également deux fois par semaine dans nos chambres. Nous sommes donc très bien suivis.
Je profite du beau temps pour faire de longues et belles promenades.
Les journées me paraissent très épuisantes.
Les jours qui suivront seront à quelques détails près identiques.
Je suis très fatiguée, le soir, mais il me semble que je suis en meilleure forme. J'ai plus de vitalité.
Je me suis renseignée pour mes ami(e)s en fauteuil. L'accès est facilité mais il me paraît difficile d'effectuer un séjour agréable en "deux roues". Les couloirs sont très étroits. L'accès aux travaux manuels est inaccessible. Pour la piscine tout est prévu. Un petit détail, qui m'a un peu surpris, les tétra ou paraplégiques ne sont pas associés aux soins des malades moins handicapés.
La kiné me fait énormément souffrir, j'ai le dos qui me brûle. Malgré cela, je déborde d'énergie. Cela ne m'était pas arrivé depuis bien longtemps.
Dans l'eau, je me sens excessivement bien. Je remue, je gigote, les mouvements me semblent plus aisés.
Je me suis fait un ami. Un goéland vient me rendre visite sur le bord de ma fenêtre à chacun de mes repas. Je partage avec lui mon pain et mon fromage. Il accepte de manger dans mes mains. Il montre son mécontentement quant je ne lui donne rien. Il m'appelle quand je ne suis pas près de la fenêtre en tapant sur la vitre.

Mon séjour se termine. Je constate une nette diminution de mes douleurs. Pour combien de temps ? Mon vœu le plus cher est de pouvoir revenir. Un séjour tous les six mois est envisagé. A suivre …

Vue de la piscine de rééducation

Connexion

Se reconnecter :
Votre nom (ou pseudo) :
Votre mot de passe
ax4nT
Recopier le code :


    visiteurs
    visiteurs en ligne

  Nombre de membres 1508 membres
Connectés :
( personne )
Snif !!!
Recherche
Recherche
Nos partenaires

Logo HelloAsso
Logo NeuroSphinx
Logo Centre de Référence
Logo CRESSC

© Copyright Association APAISER 2006/2015 ©

Protection des données personnelles
Conformément à la loi "Informatique et Libertés" du 6 janvier 1978, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données qui vous concernent.
Vous pouvez exercer ce droit en modifiant ou supprimant vos données dans votre compte ou en envoyant un message descriptif depuis l'icône prévu à cet effet dans la boîte Webmestre-Infos de ce site.